Ingénieur logiciel

métier d'ingénieur logiciel

Présentation du métier ingénieur logiciel 

L’ingénieur logiciel est responsable de la programmation et de la validation d’un logiciel. Ce rôle englobe également l’intégration et la livraison des modules logiciels, ainsi que leur maintien en conditions opérationnelles. L’ingénieur logiciel travaille au sein d’entreprises pour participer à l’élaboration d’un projet informatique dans son ensemble. Sous la supervision d’un chef de projet informatique, l’ingénieur logiciel évolue en équipe. Son esprit d’analyse et son sens de la rigueur sont d’excellents atouts pour la construction d’un projet informatique tel qu’un logiciel ou une application. 

L’ingénieur logiciel bénéficie d’une réelle fonction centrale dans la mise en place d’un projet informatique, de par son investissement et ses compétences en développement, analyse et programmation. La fiabilité des modules logiciels va dépendre de son expertise, et le bon déroulement du projet est sous sa responsabilité. Il doit également tenir en compte les délais de la remise du projet selon la demande du client. 

L’ingénieur logiciel doit faire preuve d’un bon esprit d’équipe ainsi que d’une grande flexibilité et d’adaptation, pour switcher entre les différents projets et mettre son expertise au service de son entreprise. Véritable rouage dans l’équipe, sa communication et une bonne écoute font de lui un élément indispensable dans l’élaboration de projets informatiques. L’ingénieur logiciel doit prendre en compte les besoins exacts de son client afin de réaliser un cahier des charges puis élaborer une maquette qui servira de feuille de route tout au long de la création du projet informatique en question. Avec la participation d’un ou plusieurs développeurs, la conception du projet aura lieu. L’ingénieur logiciel devra alors veiller à la bonne maintenance des conditions opérationnelles de ce projet. Son champ d’intervention est très large et englobe les prémices du projet informatique jusqu’à sa veille une fois terminé. Cela fait de l’ingénieur informatique un personnage très important dans l’équipe informatique ! 

 

Métier de développeur logiciel

Les études pour devenir ingénieur logiciel

Pour devenir ingénieur logiciel, Ynov Campus a créé un parcours sur-mesure : le cursus Robotique ingénierie. En seulement 5 ans d’études, décrochez votre diplôme et partez à la conquête du métier d’ingénieur logiciel ! Avec une première partie en 3 ans, le Bachelor Robotique et Ingénierie systèmes vous ouvre les portes de ce domaine prometteur ! Entre innovations et découverte de votre potentiel, vous aurez accès à un socle de connaissances commun avec les autres filières afin de vous offrir un panel de savoirs le plus étendu possible. En première et deuxième année, vous apprendrez les bases de la robotique ainsi que de l’électronique. À partir de la troisième année, vous pourrez choisir votre spécialisation et vous tourner vers le secteur de la robotique qui vous plaît le plus et qui correspond à votre projet professionnel. 

En ce qui concerne le Mastère, vous aurez le choix entre 2 parcours : 

Le Mastère robotique et mécatronique est axé sur l’aspect mécanique et physique de la robotique. Le cursus se divise en 2 parties : d’une part les matières majeures, au nombre de 6, et les cours électifs, également au nombre de 6. La formation en 2 ans comporte un peu plus de 1000 heures d’enseignements, autour de la conception électronique avancée, de la mécatronique, de FGPA et de POO. Vous aurez également des cours principaux sur l’architecture système et les sciences de l’ingénieur. Comme tous les Mastères Ynov, ce cursus est disponible en contrat d’apprentissage afin de vous offrir l’expérience de formation la plus complète possible. Grâce à l’alternance, vous pourrez faire financer vos études et mettre vos connaissances à l’épreuve, en conditions réelles. 

Le Mastère robotique et ingénierie systèmes est construit selon la même structure que le premier Mastère, en 6 matières majeures et 6 électives. Au programme : modélisation SI, OS embarqué, POO, architecture système et sciences de l’ingénieur. Un cours sur l’intelligence artificielle et le processus de décisions appliquées aux systèmes embarqués vous sera également dispensé. Durant votre Mastère, vous aurez l’opportunité de préparer en parallèle un titre RNCP de niveau 7 : Chef de projet systèmes embarqués. Ce titre vous ouvrira les portes de la conception et de l’intégration de systèmes embarqués. 

 

Les compétences à développer pour devenir ingénieur logiciel 

  • Avoir une grande connaissance de l’informatique ; 
  • Une bonne adaptabilité ; 
  • Faire preuve d’une grande rigueur ; 
  • Travailler en équipe et être à l’écoute de ses collaborateurs ; 

 

Quel bac pour préparer le Bachelor Ynov Robotique ? 

Afin de rejoindre l’école Ynov et d’intégrer notre Bachelor en robotique, le baccalauréat est obligatoire. Au niveau des filières et spécialités, un bac numérique et sciences informatiques est un bon début. Cela vous permettra de bénéficier d’une première expérience au niveau de l’informatique et de vous familiariser avec les outils numériques. Un bac avec une spécialité en anglais est également appréciable : en effet, le métier d’ingénieur logiciel requiert une bonne maîtrise de l’anglais. Plus vous développerez votre niveau d’anglais, plus vous bénéficierez d’une meilleure aisance dans le domaine de l’informatique, surtout pour ce qui concerne l’aspect technique. 

Un baccalauréat avec une spécialité en électronique est également un gros avantage pour rejoindre notre école Ynov. De manière plus globale, il s’agit d’étoffer ses connaissances techniques et informatiques afin de ne pas être trop dépaysé lorsque vous entrerez en Bachelor Robotique. 

Quoi faire après être devenu ingénieur logiciel ?

Après avoir exercé en tant qu’ingénieur logiciel, vous pourrez opter pour une reconversion dans un des différents métiers de la robotique, de l’ingénierie ou même de la mécatronique. Grâce à vos multiples compétences développées tout au long de votre cursus de formation en robotique chez Ynov, les portes des secteurs numériques vous seront grandes ouvertes ! Vous aurez la possibilité d’évoluer vers un métier comportant un aspect managérial en devenant chef de projet informatique. Vous encadrerez une équipe d’ingénieurs logiciels et mènerez à bien différents projets. 

Après être devenu ingénieur logiciel, il est également possible de se reconvertir dans d’autres métiers de l’ingénierie comme la conception électronique, la mécatronique ou en vous spécialisant en Linux embarqué. La plupart de ces postes sont accessibles en CDI, en intégrant une entreprise ou une structure experte en robotique. 

Il est également possible pour l’ingénieur logiciel d’ouvrir sa propre entreprise, en devenant freelance. De cette façon, l’ingénieur logiciel choisit sa clientèle ainsi que les projets auxquels il a envie de contribuer. Cette flexibilité offre à l’ingénieur logiciel une plus grande liberté d’action, tant au niveau du choix des projets que de sa créativité. 

 

Les métiers après ingénieur logiciel 

 

Les diplômes utiles pour une carrière comme ingénieur logiciel 

Le marché de l’emploi pour ingénieur logiciel

Pour devenir ingénieur logiciel, une fois votre diplôme en poche, vous devrez effectuer quelques recherches concernant le marché de l’emploi avant d’envoyer votre candidature. Pour ce métier en particulier, les demandes de recrutement sont constantes et touchent un large panel d’entreprises. En effet, le rôle de l’ingénieur logiciel est crucial dans la réalisation d’un projet informatique. Avec le développement constant de l’image et du numérique, le marché de l’emploi est extrêmement fertile en ce qui concerne les postes issus du domaine de l’informatique. Grâce à vos compétences acquises durant votre formation Ynov, vous n’aurez pas de mal à trouver l’entreprise de vos rêves ! 

À l’issue de l’obtention de votre diplôme de Mastère Ynov, vous pourrez intégrer l’entreprise qui vous a accueilli durant votre alternance, ou rejoindre l’entreprise de votre choix. Grâce aux liens que vous aurez tissés tout au long de vos 5 ans de formation à l’école Ynov, votre réseau professionnel vous sera très utile pour trouver le poste qui vous convient le mieux. Notre équipe pédagogique saura vous conseiller et vous accompagner afin de promouvoir votre candidature et d’apprendre à vous démarquer de la concurrence. Votre adaptabilité et vos compétences transversales seront un véritable trésor ! 

Le salaire d’un ingénieur logiciel 

Le salaire d’un ingénieur logiciel va dépendre de divers critères comme son ancienneté dans l’entreprise, le type d’entreprise qu’il intègre, le contrat qui le lie à l’établissement ou encore son niveau d’expertise. En moyenne pour un ingénieur junior, il faut compter 2 300 euros mensuels. Pour un ingénieur expert, le salaire sera plus élevé et tourner autour de 45 0000 euros annuels. La moyenne est de 39 500 euros annuels. 

Pour un ingénieur logiciel indépendant, les tarifs dépendront également de plusieurs critères et pourront varier selon : sa localisation, son domaine d’expertise, son savoir-faire, sa clientèle ou encore les tarifs en vigueur sur le marché. Il aura une grande liberté dans le choix de ses clients ainsi que de ses missions et pourra exercer partout en France. 

salaire d'un ingénieur logiciel

Les types d’entreprise qui recrutent des ingénieurs logiciels 

Les principaux types d’entreprise qui embauchent des ingénieurs logiciels sont les SSII : sociétés de services et d’ingénierie en informatique. Ces sociétés, expertes dans le domaine des nouvelles technologies, englobent plusieurs secteurs économiques et proposent un panel de missions très intéressant. L’ingénieur logiciel peut également rejoindre une ESN (entreprise de services numériques) et réaliser des prestations sur-mesure en fonction de la demande du client. Les sociétés de conseil en informatique et les éditeurs de logiciel sont friands de profils polyvalents comme celui de l’ingénieur logiciel. 

En intégrant une société dédiée au service informatique, l’ingénieur logiciel peut choisir de se spécialiser dans un domaine d’application de l’informatique bien précis comme l’informatique embarquée ou encore l’informatique de gestion. 

Le secteur de l’informatique étant en pleine expansion, les possibilités d’embauche et d’évolution pour un ingénieur logiciel sont de plus en plus larges. Que ce soit l’industrie, la recherche médicale ou même les transports, l’intervention d’un ingénieur logiciel peut être demandée. S’il choisit d’exercer en freelance, l’ingénieur logiciel pourra diversifier ses offres et travailler pour plusieurs types de clients et de structures, en variant ses missions. Il bénéficiera alors d’une plus grande liberté d’action. 

En entreprise, l’ingénieur logiciel fait partie d’une véritable équipe et aux côtés de développeurs et d’autres ingénieurs, il permet à tout type de projet informatique de voir le jour. En fonction de son évolution, il pourra se reconvertir ou bien choisir d’exercer dans un autre secteur. Son adaptabilité et sa rigueur seront très précieuses. 

FAQ

Les diplômes sont-ils reconnus ?

Oui, les diplômes sont certifiés par le ministère du travail. Ce sont des titres de niveau 6 et 7 inscrits au RNCP. Cette certification vous assure l’employabilité et le niveau de salaires attendus par rapport au nombre d’années d’études que vous avez effectuées. Nous vous invitons à visiter les pages concernant nos anciens étudiants pour vérifier par vous-même la qualité des parcours présentés.

Le rythme alterné en 1ère et 2e année

Depuis plusieurs années, nous travaillons en demi-journées pour tous les étudiants. C’est à dire que chaque jour de cours est condensé sur une demi-journée. Cette demi-journée alterne à chaque période de vacance scolaires. Cela vous permet d’organiser votre journée pour vos activités extra-curriculaires comme un engagement associatif, un emploi à temps partiel, un perfectionnement…

Comment financer mes études ?

Pour beaucoup d’étudiants, financer ses études est une préoccupation importante. Quand la famille ne peut subvenir à cette dépense importante, il est possible de trouver des alternatives pour étudier dans un établissement supérieur privé. Plusieurs choix s’offrent à vous :

  • L’alternance
    • Dès la troisième année étudier en alternance vous permet d’obtenir un salaire et de financer vos études. Vous pourrez travailler en contrat pro ou en contrat d’apprentissage (voir question “Types de contrats”).
  • Le job étudiant
    • Si vous ne trouvez pas de contrat alterné, le rythme des études pour les années concernées (3, 4 et 5 ou 4 et 5) vous permet tout de même d’exercer un job étudiant à l’extérieur pour financer vos frais de scolarité et votre vie étudiante. 
  • Le prêt étudiant
    • En première et deuxième année, vous pourrez passer par un prêt étudiant, de nombreuses offres existent aujourd’hui auprès de l’établissement bancaire de votre choix. 
  • Les bourses
    • Les bourses ne sont pas applicables à l’enseignement supérieur privé.

Y a-t-il des cours de soutien ?

L’alternance, pour qui ?

Le contrat d’apprentissage

Quels publics ?

  • Les jeunes âgés de 16 à 29 ans révolus ;
  • Certains publics peuvent entrer en apprentissage au-delà de 29 ans révolus : les apprentis préparant un diplôme ou titre supérieur à celui obtenu, les travailleurs handicapés, les personnes ayant un projet de création ou de reprise d’entreprise et les sportifs de haut niveau.

A noter : les jeunes ayant achevé le premier cycle de l’enseignement secondaire (fin de 3ème) peuvent être inscrits en apprentissage, sous statut scolaire, dans un lycée professionnel ou dans un centre de formation d’apprentis dès lors qu’ils ont atteint l’âge de 15 ans révolus

Quels employeurs ?

  • Les entreprises relevant du secteur artisanal, commercial, industriel, agricole ainsi que les employeurs du milieu associatif et des professions libérales ;
  • Les employeurs du secteur public non industriel et commercial (fonctions publiques d’État, territoriales et hospitalières, ainsi que les établissements publics administratifs).

Le contrat de professionnalisation

Quels publics ?

  • Les jeunes âgés de 16 à 25 ans ;
  • Les demandeurs d’emploi âgés de 26 ans et plus ;
  • Les bénéficiaires du revenu de solidarité active (RSA), de l’allocation de solidarité spécifique (ASS) ou de l’allocation aux adultes handicapés (AAH) ;
  • Les bénéficiaires de l’allocation de parent isolé (API) dans les DOM et les collectivités de Saint-Barthélemy, Saint-Martin et Saint-Pierre-et-Miquelon ;
  • Les personnes ayant bénéficié d’un contrat aidé.

Quels employeurs ?

  • Tout employeur assujetti au financement de la formation professionnelle continue

L’État, les collectivités territoriales et leurs établissements publics administratifs ne peuvent pas conclure de contrat de professionnalisation.
Source :
https://www.alternance.emploi.gouv.fr/  au 15/06/2021

Est-ce qu’Ynov est une école accessible sur concours ?

Il n’y a pas de concours écrit à proprement parler pour rejoindre un cursus Ynov. Votre motivation, vos compétences et votre profil seront évalués lors de votre entretien individuel avec le chargé d’admission de la filière visée. Le processus d’inscription à nos cursus Ynov est entièrement gratuit.

Quels sont les différents types de contrats ?

Voici en quelques mots la différence entre contrat d’apprentissage et contrat pro, vous trouverez tous les détails sur la page officielle du service public.

Contrat d’apprentissage

  • âge : 16 à 29 ans strictement sauf dérogation (voir le site officiel)
  • durée : Lorsque le contrat est à durée limitée, sa durée est de 6 mois au minimum à 3 ans au maximum.
  • type de contrat : CDD ou CDI
  • rémunération : Entre 27 % et 100 % du Smic suivant l’âge et le niveau d’études, ou le salaire minimum conventionnel si plus favorable.

Contrat de professionnalisation

  • âge : 16 à 25 ans et + sous conditions (prime d’activité, A.S.S., A.A.H., C.U.I.)
  • durée : S’il s’agit d’un CDD, la durée minimale est comprise entre 6 et 12 mois. Elle peut être allongée dans certaines situations.
  • type de contrat : CDD ou CDI
  • rémunération : Entre 55 % et 100 % du Smic suivant l’âge et le niveau d’études, ou 85 % de la rémunération minimale prévue par la convention collective ou l’accord de branche de l’entreprise si plus favorable

Les rythmes de l’alternance ?

Dès la 3ème ou la 4ème année d’études, votre rythme sera alterné. Vous passerez 50 % du temps + les vacances scolaires à plein temps en entreprise, et le reste du temps à l’école. Le rythme en entreprise est de 3j en entreprise / 2j à l’école chaque semaine, plus les vacances scolaires en entreprise.