Technicien Spectacle

Présentation du métier de technicien du spectacle

Pour qu’un spectacle vivant ou une représentation publique (danse, théâtre, concerts et festivals, séminaires, …) se déroule dans des conditions optimales, il est important que les éléments techniques (éclairage, son, …) qui l’accompagnent, soient installés correctement et utilisés avec soin. Pour veiller à cette bonne utilisation, des techniciens sont présents sur les lieux et tout au long de la représentation. On appelle ce type de techniciens, un technicien du spectacle.

Un technicien du spectacle a pour mission d’utiliser les éléments techniques comme l’éclairage ou la sonorisation pour assurer le bon déroulement de la représentation ainsi que la sécurité. Au cours de sa formation, un technicien du spectacle pourra se spécialiser dans un domaine précis et devenir par exemple, technicien son, technicien lumière, machiniste, électricien ou encore opérateur projectionniste.

Ces niveaux de technicité et de maîtrise s’apprennent grâce à une formation spécifique au sein d’une école spécialisée comme Ynov Campus. Des intervenants, véritables professionnels du secteur, mais aussi des équipes pédagogiques vous accompagnent pour un apprentissage complet !

 

 

Les études pour devenir technicien du spectacle

Le métier de technicien du spectacle s’acquiert à partir d’un bac+2. Selon le domaine choisi (régisseur lumière, son, …) vous aurez la possibilité de suivre une formation BAC pro métiers de l’électricité et de ses métiers connectés (dans le cas du régisseur lumière) puis de poursuivre vers un parcours BAC+2 (BTS).

Ensuite, des diplômes BAC+3 régisseur technicien du spectacle vous permettront d’approfondir vos compétences dans ce domaine. En passant par la case, école vous aurez l’opportunité de prendre en main votre avenir mais aussi votre spécialisation. Dès la 3e année, vous pouvez choisir entre :

Si vous souhaitez poursuivre vos études vers un diplôme BAC+5, nous proposons chez Ynov Campus un mastère avec deux options au choix pour affiner votre recherche et votre volonté professionnelle. Que ce soit dans le marketing visuel ou dans la création et le motion design, notre vision de l’audiovisuel vous permettra de devenir un technicien du spectacle demandé et bien plus encore.

 

Les compétences à développer pour devenir technicien du spectacle

Devenir technicien du spectacle demande de grandes compétences techniques et des qualités (savoir-être) pour pouvoir exercer son métier. Il devra ainsi savoir utiliser le matériel technique (son, éclairage, audiovisuel, électricité) et en connaître ses caractéristiques et spécificités. Il lui faudra également maîtriser les logiciels informatiques indispensables pour son travail. De plus, exerçant dans un milieu accueillant du public, un technicien du spectacle a pour obligation de connaître les règles et les mesures à prendre pour assurer la sécurité de son équipe et des visiteurs.

Enfin, un technicien du spectacle doit d’être organisé, rigoureux, autonome et de savoir travailler même sous la pression et le stress. De plus, une bonne condition physique est souvent recommandée ainsi qu’un bon relationnel puisqu’il est amené à être en contact avec d’autres techniciens.

 

Quoi faire après être devenu technicien du spectacle ?

Les métiers après technicien du spectacle

Après plusieurs années en tant que technicien du spectacle, il pourra voir sa carrière évoluer comme régisseur technique ou directeur technique. Là, il aura pour mission de déterminer e d’analyser les besoins (techniques) pour assurer le bon déroulement et la mise en place d’une manifestation/représentation publique (festivals, concerts, théâtre, danse, séminaire, …). Le directeur technique est en charge de mettre en place tous les éléments techniques (budget, prestataires, installation, …) pour la création d’un projet.

 

Les diplômes utiles pour devenir technicien du spectacle

Les formations pour devenir technicien du spectacle varient selon le nombre d’années d’études que vous souhaitez faire et selon la spécialisation que vous choisirez dans votre métier (son, lumière, machinerie, …). Pour vous donner quelques idées, voici des exemples de formations qui vous ouvriront les portes du monde du spectacle.

  • BTS électrotechnique
  • BTS métiers de l’audiovisuel options métiers de l’image
  • DMA (diplôme des métiers d’art) régie du spectacle

 

Le marché de l’emploi pour un technicien du spectacle

Le monde du spectacle offre des opportunités diverses et variées à toute personne qui souhaiterait faire carrière dans ce milieu. En effet, du cinéma aux concerts en passant par le théâtre, la danse, le cirque ou les émissions de télévision, … les possibilités sont nombreuses. Il pourra par exemple trouver un emploi comme intermittent du spectacle et intervenir sur des missions pour des entreprises du secteur privé ou public. Toutefois, il pourra également travailler en tant que salarié d’une société privée (spectacle vivant, événementiel, studio de production, …) ou du domaine public (collectivité, département, régions, …).

 

Le salaire d’un technicien du spectacle

Le métier de technicien du spectacle peut être exercé sous différents statuts. En effet, il peut travailler comme intermittent du spectacle. Dans ce cas, la rémunération est fixée à la prestation. Habituellement, cette rémunération est de 120€ net. Toutefois, le poste de technicien du spectacle peut également être effectué en poste fixe. Il est alors salarié d’une entreprise privée, d’une collectivité ou d’une autre entreprise du secteur public. Dans ce cas, la rémunération varie selon le niveau d’expérience. Pour un technicien du spectacle débutant, le salaire se situe entre 1500€ et 1700€ bruts par mois.

Après quelques années d’expérience, le technicien du spectacle pourra négocier son salaire ou évoluer vers un poste avec plus de responsabilités (directeur technique par exemple).

 

Le type d’entreprises qui recrutent des techniciens du spectacle

Au vu de l’importance et des diverses opportunités que peut offrir le monde du spectacle, se tourner vers la voie du métier de technicien du spectacle peut ouvrir de nombreuses portes dans ce domaine tant dans le secteur public que dans le secteur privé.

En effet, un technicien du spectacle pourra être embauché par des sociétés privées comme des studios de production, des sociétés de spectacles vivants, des entreprises ou agences dans l’événementiel, de radio ou de télévision. Toutefois, il pourra également être recruté dans le domaine public par des collectivités ou des entreprises publiques.

 

 

Technicien du spectacle : La synthèse

La formation pour devenir technicien du spectacle
Formation en audiovisuel, vers un bac+3 à un bac+5

Combien d’années d’études pour devenir technicien du spectacle ?
Après un baccalauréat professionnel (par exemple), deux années d’études minimum seront nécessaires pour accéder à une profession dans le domaine du spectacle. Ces deux années d’études (Bac+2) vous feront obtenir un diplôme de type BTS spécialisé en technicien du spectacle. Ensuite, vous pourrez poursuivre vos études jusqu’à un bac+5 (5 années d’études après le bac) pour approfondir vos compétences et votre spécialisation.

Quel salaire pour un technicien du spectacle ?
Si le technicien du spectacle exerce son métier sous le statut d’intermittent du spectacle, sa rémunération se fera à la prestation et sera fixée à 120€ net. S’il exerce sa profession en poste fixe (salarié) dans une entreprise privée ou publique ou une collectivité, son salaire variera selon son niveau d’expérience et ses responsabilités. En moyenne, un technicien du spectacle débutant gagnera entre 1500 et 1700€ bruts par mois.

Quelles évolutions possibles pour un technicien du spectacle
Après quelques années à exercer une fonction de technicien du spectacle, ce dernier pourra voir sa carrière évoluer et devenir régisseur technique ou directeur technique.

Nous utilisons des cookies pour vous garantir la meilleure expérience sur notre site. En continuant votre navigation, vous acceptez leur utilisation. en savoir plus