Level Designer

Métier de level designer

Formation 3D Animation & Jeux vidéo

level-designer1

Présentation du métier de Level Designer

Vous êtes un grand amateur de jeux vidéo et souhaitez découvrir le métier de level designer ? L’école de la 3D, Animation & Jeux Vidéo a créé une formation professionnalisante et innovante autour des jeux vidéo. Construisez votre projet professionnel et faites de votre passion un métier !

Le level designer est en charge de la création des niveaux de jeu, en étroite collaboration avec le game designer. Sa mission principale est d’imaginer un parcours de jeu ludique, en diversifiant la difficulté du jeu en fonction du niveau, afin de proposer au joueur une expérience de jeu forte en émotions.

Les études pour devenir level designer

Pour les passionnés de jeux vidéo, l’école YNOV Campus dispose d’un parcours en 5 ans, spécialement construit autour des grandes thématiques de l’animation. Le Bachelor en 3 ans vous permettra de bâtir les fondements de votre savoir-faire et d’apprendre les rudiments de l’animation 3D. Lors de la troisième année, vous pourrez choisir votre cursus entre l’architectural visualization, les jeux vidéo et simulation ou l’animation 3D. Cette spécialisation vous donnera accès à un apprentissage en profondeur dans le domaine de votre choix.

Une fois votre Bachelor en poche, vous aurez la possibilité d’entrer directement en Mastère Réalisateur de jeux vidéo et simulation, pour continuer votre formation en level design. Ce Mastère est composé de 9 cours principaux et 3 modules électifs, à choisir parmi un large panel de matières. Vous étudierez le character art, la production, l’environnement art et et le level art sous tous les angles. Durant ces 2 ans de Mastère, vous aurez la possibilité de faire financer intégralement vos études en passant par le programme d’alternance : vous intégrerez une entreprise spécialisée dans le level design et expérimenterez ainsi votre savoir-faire en conditions réelles.

Les compétences à développer pour devenir level designer

  • Expérience dans les jeux vidéo
  • Sensibilité artistique
  • Capacité d’adaptation
  • Sens de l’organisation
  • Maîtrise des logiciels

En plus de toutes ces compétences, le level designer doit avoir une bonne culture des jeux vidéo, et maîtrise du langage technique. Gestion du stress, capacité à travailler en équipe et adaptabilité sont autant de softskills appréciés par les recruteurs.

Quel bac pour préparer la formation en game design YNOV ?

Pour tous les métiers tournés vers l’art, le bac STD2A est une très bonne opportunité. Dédié aux Sciences et Technologies du Design et des Arts Appliqués, ce baccalauréat prépare les élèves aux métiers du design ou métiers d’art. Avec un socle d’enseignements commun aux autres filières, le bac STD2A propose un apprentissage autour de 4 pôles de connaissances : démarche créative, arts visuels, arts – techniques et civilisation, et enfin technologies. De quoi nourrir votre esprit créatif !

Que faire après être devenu level designer

Après avoir obtenu votre diplôme YNOV Mastère Réalisateur de jeux vidéo et simulation, vous aurez plusieurs opportunités : si votre alternance s’est bien passée, vous pourrez intégrer l’entreprise qui vous a accueilli et formé. Vous aurez également l’option du freelancing, en vous lançant à votre propre compte en tant que level designer indépendant, ou bien postuler dans diverses entreprises susceptibles de recruter.

Après avoir exercé en tant que level designer, une réorientation professionnelle est tout à fait possible, avec votre socle de connaissances et les compétences que vous aurez développées tout au long de vos études et de votre carrière professionnelle. Des métiers comme game designer, chargé de production vidéo ou encore creative director seront à portée de CV !

Les métiers après level designer

Les diplômes utiles pour une carrière comme level designer

Le marché de l’emploi pour level designer

Métier du numérique, la fonction de level designer connaît une évolution positive depuis plusieurs années. En France, le secteur des jeux vidéo se place au premier rang sur le marché culturel. Niveau emploi, le métier de level designer est en vogue et de nombreuses entreprises sont susceptibles de recruter ce genre de profil. Comme la plupart des métiers issus du domaine des jeux vidéo, level designer a le vent en poupe : le nombre d’emplois dans ce secteur connaît une croissance de 9 % par an, depuis 2010. Imaginez ce que cela va donner dans les années à venir !

Le salaire d’un level designer

Le salaire d’un level designer va varier en fonction de son statut, s’il est en freelance, intermittents du spectacle ou au contraire en salarié dans une entreprise. Pour un level designer en salariat, le salaire moyen est de 33 230 € bruts annuels, et puis s’élever jusqu’à 49 000 € bruts annuels pour un level designer avec une forte expérience. En junior, le salaire tourne autour de 2 200 € mensuels.

Pour un level designer en freelance, les tarifs sont propres à chacun : le niveau d’expertise, le secteur convoité ou encore le type de projet sont autant de données à prendre en compte lors de la création de la grille de tarif d’un level designer freelance.

level-designer2
level-designer3

Les types d’entreprise qui recrutent des level designers

Studios d’animation, de développement ou encore de production : le level designer est un profil recherché par de nombreuses structures. Des entreprises spécialisées dans le graphisme, l’UX design ou encore le game design sont particulièrement amatrices de ce genre de profil. En effet, le level designer travaille en collaboration avec le game designer et se charge de la construction des niveaux de jeu et du parcours du joueur. Par conséquent, son importance dans la construction du jeu vidéo est primordiale. De grandes entreprises telles qu’Ubisoft sont constamment en recherche de nouveaux profils ! En fonction de son domaine d’activité, le level designer peut choisir l’entreprise qui lui conviendra le mieux.

FAQ

Les diplômes sont-ils reconnus ?

Oui, les diplômes sont certifiés par le ministère du travail. Ce sont des titres de niveau 6 et 7 inscrits au RNCP. Cette certification vous assure l’employabilité et le niveau de salaires attendus par rapport au nombre d’années d’études que vous avez effectuées. Nous vous invitons à visiter les pages concernant nos anciens étudiants pour vérifier par vous-même la qualité des parcours présentés.

Le rythme alterné en 1ère et 2e année

Depuis plusieurs années, nous travaillons en demi-journées pour tous les étudiants. C’est à dire que chaque jour de cours est condensé sur une demi-journée. Cette demi-journée alterne à chaque période de vacance scolaires. Cela vous permet d’organiser votre journée pour vos activités extra-curriculaires comme un engagement associatif, un emploi à temps partiel, un perfectionnement…

Comment financer mes études ?

Pour beaucoup d’étudiants, financer ses études est une préoccupation importante. Quand la famille ne peut subvenir à cette dépense importante, il est possible de trouver des alternatives pour étudier dans un établissement supérieur privé. Plusieurs choix s’offrent à vous :

  • L’alternance
    • Dès la troisième année étudier en alternance vous permet d’obtenir un salaire et de financer vos études. Vous pourrez travailler en contrat pro ou en contrat d’apprentissage (voir question “Types de contrats”).
  • Le job étudiant
    • Si vous ne trouvez pas de contrat alterné, le rythme des études pour les années concernées (3, 4 et 5 ou 4 et 5) vous permet tout de même d’exercer un job étudiant à l’extérieur pour financer vos frais de scolarité et votre vie étudiante. 
  • Le prêt étudiant
    • En première et deuxième année, vous pourrez passer par un prêt étudiant, de nombreuses offres existent aujourd’hui auprès de l’établissement bancaire de votre choix. 
  • Les bourses
    • Les bourses ne sont pas applicables à l’enseignement supérieur privé.

Y a-t-il des cours de soutien ?

L’alternance, pour qui ?

Le contrat d’apprentissage

Quels publics ?

  • Les jeunes âgés de 16 à 29 ans révolus ;
  • Certains publics peuvent entrer en apprentissage au-delà de 29 ans révolus : les apprentis préparant un diplôme ou titre supérieur à celui obtenu, les travailleurs handicapés, les personnes ayant un projet de création ou de reprise d’entreprise et les sportifs de haut niveau.

A noter : les jeunes ayant achevé le premier cycle de l’enseignement secondaire (fin de 3ème) peuvent être inscrits en apprentissage, sous statut scolaire, dans un lycée professionnel ou dans un centre de formation d’apprentis dès lors qu’ils ont atteint l’âge de 15 ans révolus

Quels employeurs ?

  • Les entreprises relevant du secteur artisanal, commercial, industriel, agricole ainsi que les employeurs du milieu associatif et des professions libérales ;
  • Les employeurs du secteur public non industriel et commercial (fonctions publiques d’État, territoriales et hospitalières, ainsi que les établissements publics administratifs).

Le contrat de professionnalisation

Quels publics ?

  • Les jeunes âgés de 16 à 25 ans ;
  • Les demandeurs d’emploi âgés de 26 ans et plus ;
  • Les bénéficiaires du revenu de solidarité active (RSA), de l’allocation de solidarité spécifique (ASS) ou de l’allocation aux adultes handicapés (AAH) ;
  • Les bénéficiaires de l’allocation de parent isolé (API) dans les DOM et les collectivités de Saint-Barthélemy, Saint-Martin et Saint-Pierre-et-Miquelon ;
  • Les personnes ayant bénéficié d’un contrat aidé.

Quels employeurs ?

  • Tout employeur assujetti au financement de la formation professionnelle continue

L’État, les collectivités territoriales et leurs établissements publics administratifs ne peuvent pas conclure de contrat de professionnalisation.
Source :
https://www.alternance.emploi.gouv.fr/  au 15/06/2021

Est-ce qu’Ynov est une école accessible sur concours ?

Il n’y a pas de concours écrit à proprement parler pour rejoindre un cursus Ynov. Votre motivation, vos compétences et votre profil seront évalués lors de votre entretien individuel avec le chargé d’admission de la filière visée. Le processus d’inscription à nos cursus Ynov est entièrement gratuit.

Quels sont les différents types de contrats ?

Voici en quelques mots la différence entre contrat d’apprentissage et contrat pro, vous trouverez tous les détails sur la page officielle du service public.

Contrat d’apprentissage

  • âge : 16 à 29 ans strictement sauf dérogation (voir le site officiel)
  • durée : Lorsque le contrat est à durée limitée, sa durée est de 6 mois au minimum à 3 ans au maximum.
  • type de contrat : CDD ou CDI
  • rémunération : Entre 27 % et 100 % du Smic suivant l’âge et le niveau d’études, ou le salaire minimum conventionnel si plus favorable.

Contrat de professionnalisation

  • âge : 16 à 25 ans et + sous conditions (prime d’activité, A.S.S., A.A.H., C.U.I.)
  • durée : S’il s’agit d’un CDD, la durée minimale est comprise entre 6 et 12 mois. Elle peut être allongée dans certaines situations.
  • type de contrat : CDD ou CDI
  • rémunération : Entre 55 % et 100 % du Smic suivant l’âge et le niveau d’études, ou 85 % de la rémunération minimale prévue par la convention collective ou l’accord de branche de l’entreprise si plus favorable

Les rythmes de l’alternance ?

Dès la 3ème ou la 4ème année d’études, votre rythme sera alterné. Vous passerez 50 % du temps + les vacances scolaires à plein temps en entreprise, et le reste du temps à l’école. Le rythme en entreprise est de 3j en entreprise / 2j à l’école chaque semaine, plus les vacances scolaires en entreprise.