Consultant Cloud

Métier de consultant cloud
Consultant-cloud

Qu’est-ce qu’un consultant Cloud ? 

Avec le big data, les besoins en services cloud dans les entreprises et la nécessité de sécuriser et de traiter les données de manière optimale sont de plus en plus présents. Ainsi, l’offre et la demande dans ce domaine d’activité sont de plus en plus importantes, car pour gérer et veiller à la sécurité des données, parfois sensibles, stocker sur des serveurs externes, une entreprise peut faire appel à un ingénieur ou consultant cloud (également appelé chef de projets cloud). Celui-ci a pour mission la recherche et l’étude des solutions de stockage externe les mieux adaptées à l’entreprise (selon le type et le nombre de données à stocker, etc.). Par la suite, après avoir établi un cahier des charges validé par l’entreprise, il veillera à la bonne migration et à la sécurisation des données de l’entreprise sur le serveur externe.

Qu’il soit consultant au sein d’un cabinet de conseil et qu’il travaille pour différents clients ou ingénieur cloud dans une grande entreprise, le consultant/ingénieur cloud est un expert dans son domaine (algorithme, programmation, logiciels et réseaux informatiques, sécurité, etc.) et se doit d’accompagner et de proposer la meilleure solution à son client pour la mutation de ses données vers un serveur externe. En bon manager, il sait guider son équipe pour mener à bien son travail. Il sait être à l’écoute et avoir un bon relationnel ce qui lui permet de former les utilisateurs du cloud avec facilité.

Quelles études pour une carrière professionnelle comme consultant Cloud ?

Pour devenir consultant cloud, une formation bac+5 (minimum) en informatique avec une spécialisation en Cloud, Sécurité et Infrastructure est requise. Ainsi, un diplôme de licence ou bachelor en Informatique vous permettra dans un premier temps d’acquérir les compétences et connaissances nécessaires en Informatique. De plus, notre bachelor informatique disponible dans nos campus dans différentes villes et régions de France (Paris, Bordeaux, Montpellier, Lyon, Lille, Aix-en-Provence, etc.) vous donnera la possibilité de vous spécialiser en troisième année dans l’un de ces différents domaines :

Par la suite, vous aurez le choix parmi nos mastères spécialisés en informatique. Plus précisément notre mastère expert en Cloud, Sécurité & Infrastructure vous permettra d’approfondir vos compétences et connaissances dans ce domaine qui une fois votre diplôme obtenu vous donnera accès au métier d’Ingénieur ou Consultant cloud.

Enfin, sachez que d’autres formations similaires vous permettront également de postuler un emploi dans le domaine du Cloud et de la sécurité. Par exemple, un diplôme d’ingénieur en informatique vous donnera la possibilité d’accéder à un poste de consultant/chef de projet cloud.

Les compétences à développer pour devenir consultant Cloud

Devenir consultant cloud demande d’excellentes compétences techniques en informatique (data, sécurité, réseaux informatiques, etc.) et connaissances en solutions cloud (Microsoft Azure, Capgemini, Amazon AWS, SAP cloud, Accenture, etc.).

De plus, son domaine d’activité évoluant sans cesse, il se doit aussi d’être curieux et de développer ses connaissances en informatique au quotidien afin de se tenir informé des évolutions. Toutefois, pour exercer dans ce domaine des qualités et un savoir-être sont nécessaires. Ainsi, pour devenir consultant ou chef de projet Cloud, les compétences et qualités demandées dans son domaine d’expertise sont :

  • Maîtrise de l’informatique et des différents réseaux et systèmes (Windows, data, stockage, gestion des bases de données, etc.)
  • Connaissances en cybersécurité, télécoms et autres protocoles de sécurité
  • Maîtrise des solutions cloud disponibles sur le marché (Microsoft Azure, SAP cloud, Salesforce, Amazon AWS, Capgemini cloud, Accenture cloud, etc.)
  • Maîtrise de l’anglais technique
  • Compétences analytiques
  • Force de proposition
  • Organisé, curieux et rigoureux
  • Bon relationnel et être à l’écoute.

Quel bac préparer pour un bachelor informatique ?

Ce bachelor est ouvert à tous les candidats et disponible dans différentes villes en France (Paris, Lyon, Lille, Montpellier, Rennes, etc.). Ainsi, vous pouvez postuler à notre formation peu importe votre baccalauréat (baccalauréat général, technologique, etc.). Le processus d’admission et de recrutement est simple. Il vous suffit de déposer votre dossier de candidature en ligne directement sur notre plateforme.

Lors du dépôt de votre dossier, un simple justificatif d’obtention du diplôme du baccalauréat vous sera demandé. Ensuite, un chargé d’admission vous contactera afin de vous faire passer le test et l’entretien d’admission. Votre admission sera évaluée selon la cohérence du diplôme avec votre projet, mais aussi selon votre motivation.

 

Quelles opportunités professionnelles pour un consultant Cloud ?

Avec les nouvelles technologies et la mise en ligne de milliers de données chaque jour sur Internet, protéger ses données peut rapidement devenir complexe et avoir un coût. Avec l’apparition du cloud, qui n’est autre qu’un système de serveurs externes permettant aux entreprises de stocker leurs données en toute sécurité et en réduisant les coûts, les métiers liés à ce secteur d’activité deviennent des éléments-clés dans les entreprises cherchant à stocker de plus en plus de data de manière sécurisée.
Ainsi, l’ingénieur ou consultant cloud est un métier d’avenir qu’il vous sera possible d’exercer dans les grandes entreprises mais aussi en choisissant une nouvelle carrière comme en devenant Développeur Web, Consultant Cybersécurité ou encore Développeur Cloud.

Les métiers après une fonction un consultant Cloud :

Après plusieurs années en tant que consultant ou ingénieur Cloud, ce dernier peut voir son poste et ses responsabilités évolués. En effet, doté d’une grande expertise dans ce secteur, il pourra prétendre à des postes similaires (mais avec davantage de responsabilités) dans ce domaine et devenir Responsable infrastructures, Directeur du système, réseaux informatiques ou Directeur télécom.

De plus, d’autres métiers sont également accessibles après quelques années d’expérience pour un consultant cloud. Il pourra, en effet, évoluer vers d’autres fonctions comme expert en solutions de stockage, responsable des services cloud ou architecte infrastructures (devops architect). Ainsi, les évolutions de carrière et les emplois pour un ingénieur cloud sont divers et variés et vous permettront de gagner en responsabilités au fil des années.

Les diplômes utiles pour une carrière comme consultant Cloud

Il existe plusieurs types de formations qui vous permettront de développer des compétences et connaissances techniques dans ce domaine :

  • Bachelor informatique (avec une spécialisation en développeur web, IA & Data, Infrastructure et SI, Game Design ou Cybersécurité)
  • Mastère expert en cloud, sécurité et Infrastructure

Le marché de l’emploi pour un consultant Cloud

Les offres d’emploi pour ce métier sont de plus en plus nombreuses avec l’utilisation du numérique et de l’informatique en milieu professionnel. Avec le big data et la multitude de données produites et utilisées par les entreprises, il devient indispensable pour chacune d’entre elles de les sécuriser. Toutefois, veiller à la sécurisation de la data en interne peut avoir un coût et demander un temps conséquent. Ainsi, de nombreuses organisations se tournent à présent vers des serveurs externes (cloud) pour stocker et sécuriser leurs données. Toutefois, pour veiller au bon stockage et à la sécurisation de ces dernières, il est indispensable pour une entreprise d’utiliser les serveurs externes adéquats. C’est pourquoi, beaucoup font aujourd’hui appel à des ingénieurs/consultants cloud, experts dans ce domaine, pour les guider vers le stockage et la sécurisation optimaux de leurs données.

Qu’il s’agisse d’un poste en interne (au sein d’une entreprise) ou en externe (en tant que consultant dans un cabinet de consulting comme par exemple Micropole situé à Levallois-Perret,…), des offres en CDI ou CDD apparaissent régulièrement. Ainsi, il vous sera possible de trouver facilement une offre d’emploi et de postuler si vous possédez une formation bac+5 dans le secteur de l’informatique, du cloud et de la sécurité. À noter qu’une expérience professionnelle dans ce secteur d’activité est également un plus lors du recrutement.

Le salaire d’un consultant Cloud :

Les salaires des consultants cloud varient selon le niveau d’expérience, l’entreprise et la région/le pays où ils travaillent. En 2021, le salaire d’un consultant ou ingénieur cloud était estimé entre 35 000 et 45 000 euros bruts par an (soit entre 2 900 et 3 300 euros bruts par mois). Pour un consultant expérimenté (senior), le salaire moyen varie entre 45 000 et 70 000 euros bruts par an.

consultant-cloud2

FAQ

Les diplômes sont-ils reconnus ?

Oui, les diplômes sont certifiés par le ministère du travail. Ce sont des titres de niveau 6 et 7 inscrits au RNCP. Cette certification vous assure l’employabilité et le niveau de salaires attendus par rapport au nombre d’années d’études que vous avez effectuées. Nous vous invitons à visiter les pages concernant nos anciens étudiants pour vérifier par vous-même la qualité des parcours présentés.

Le rythme alterné en 1ère et 2e année

Depuis plusieurs années, nous travaillons en demi-journées pour tous les étudiants. C’est à dire que chaque jour de cours est condensé sur une demi-journée. Cette demi-journée alterne à chaque période de vacance scolaires. Cela vous permet d’organiser votre journée pour vos activités extra-curriculaires comme un engagement associatif, un emploi à temps partiel, un perfectionnement…

Comment financer mes études ?

Pour beaucoup d’étudiants, financer ses études est une préoccupation importante. Quand la famille ne peut subvenir à cette dépense importante, il est possible de trouver des alternatives pour étudier dans un établissement supérieur privé. Plusieurs choix s’offrent à vous :

  • L’alternance
    • Dès la troisième année étudier en alternance vous permet d’obtenir un salaire et de financer vos études. Vous pourrez travailler en contrat pro ou en contrat d’apprentissage (voir question “Types de contrats”).
  • Le job étudiant
    • Si vous ne trouvez pas de contrat alterné, le rythme des études pour les années concernées (3, 4 et 5 ou 4 et 5) vous permet tout de même d’exercer un job étudiant à l’extérieur pour financer vos frais de scolarité et votre vie étudiante. 
  • Le prêt étudiant
    • En première et deuxième année, vous pourrez passer par un prêt étudiant, de nombreuses offres existent aujourd’hui auprès de l’établissement bancaire de votre choix. 
  • Les bourses
    • Les bourses ne sont pas applicables à l’enseignement supérieur privé.

Y a-t-il des cours de soutien ?

L’alternance, pour qui ?

Le contrat d’apprentissage

Quels publics ?

  • Les jeunes âgés de 16 à 29 ans révolus ;
  • Certains publics peuvent entrer en apprentissage au-delà de 29 ans révolus : les apprentis préparant un diplôme ou titre supérieur à celui obtenu, les travailleurs handicapés, les personnes ayant un projet de création ou de reprise d’entreprise et les sportifs de haut niveau.

A noter : les jeunes ayant achevé le premier cycle de l’enseignement secondaire (fin de 3ème) peuvent être inscrits en apprentissage, sous statut scolaire, dans un lycée professionnel ou dans un centre de formation d’apprentis dès lors qu’ils ont atteint l’âge de 15 ans révolus

Quels employeurs ?

  • Les entreprises relevant du secteur artisanal, commercial, industriel, agricole ainsi que les employeurs du milieu associatif et des professions libérales ;
  • Les employeurs du secteur public non industriel et commercial (fonctions publiques d’État, territoriales et hospitalières, ainsi que les établissements publics administratifs).

Le contrat de professionnalisation

Quels publics ?

  • Les jeunes âgés de 16 à 25 ans ;
  • Les demandeurs d’emploi âgés de 26 ans et plus ;
  • Les bénéficiaires du revenu de solidarité active (RSA), de l’allocation de solidarité spécifique (ASS) ou de l’allocation aux adultes handicapés (AAH) ;
  • Les bénéficiaires de l’allocation de parent isolé (API) dans les DOM et les collectivités de Saint-Barthélemy, Saint-Martin et Saint-Pierre-et-Miquelon ;
  • Les personnes ayant bénéficié d’un contrat aidé.

Quels employeurs ?

  • Tout employeur assujetti au financement de la formation professionnelle continue

L’État, les collectivités territoriales et leurs établissements publics administratifs ne peuvent pas conclure de contrat de professionnalisation.
Source :
https://www.alternance.emploi.gouv.fr/  au 15/06/2021

Est-ce qu’Ynov est une école accessible sur concours ?

Il n’y a pas de concours écrit à proprement parler pour rejoindre un cursus Ynov. Votre motivation, vos compétences et votre profil seront évalués lors de votre entretien individuel avec le chargé d’admission de la filière visée. Le processus d’inscription à nos cursus Ynov est entièrement gratuit.

Quels sont les différents types de contrats ?

Voici en quelques mots la différence entre contrat d’apprentissage et contrat pro, vous trouverez tous les détails sur la page officielle du service public.

Contrat d’apprentissage

  • âge : 16 à 29 ans strictement sauf dérogation (voir le site officiel)
  • durée : Lorsque le contrat est à durée limitée, sa durée est de 6 mois au minimum à 3 ans au maximum.
  • type de contrat : CDD ou CDI
  • rémunération : Entre 27 % et 100 % du Smic suivant l’âge et le niveau d’études, ou le salaire minimum conventionnel si plus favorable.

Contrat de professionnalisation

  • âge : 16 à 25 ans et + sous conditions (prime d’activité, A.S.S., A.A.H., C.U.I.)
  • durée : S’il s’agit d’un CDD, la durée minimale est comprise entre 6 et 12 mois. Elle peut être allongée dans certaines situations.
  • type de contrat : CDD ou CDI
  • rémunération : Entre 55 % et 100 % du Smic suivant l’âge et le niveau d’études, ou 85 % de la rémunération minimale prévue par la convention collective ou l’accord de branche de l’entreprise si plus favorable

Les rythmes de l’alternance ?

Dès la 3ème ou la 4ème année d’études, votre rythme sera alterné. Vous passerez 50 % du temps + les vacances scolaires à plein temps en entreprise, et le reste du temps à l’école. Le rythme en entreprise est de 3j en entreprise / 2j à l’école chaque semaine, plus les vacances scolaires en entreprise.