Pour les étudiants désirant intégrer des études en audiovisuel pour se lancer dans les métiers du cinéma, il est intéressant de se pencher sur un élément essentiel de cet univers : l’analyse filmique.

Qu’est-ce que l’analyse filmique ?

Encore appelée « théorie du film », l’analyse filmique signifie simplement le fait de présenter un film sous différents points. L’analyse filmique est une lecture argumentée d’un film en utilisant un vocabulaire adéquat et en définissant des éléments bien précis qui composent le film. Cette analyse vise le scénario, les enjeux et la portée du message, le découpage, le montage et l’esthétique.

À quoi sert l’analyse filmique ?

L’analyse filmique est utile et nécessaire pour bien comprendre un film. Elle permet de présenter un film d’une manière différente et ainsi de connaître les différentes techniques utilisées, les différentes structures possibles et les intérêts sociologiques et/ou historiques qu’ont les différents films. L’analyse filmique permet de se familiariser avec ces différents éléments, de saisir leurs intérêts et de se nourrir de ce langage cinématographique. Cela permet par la suite d’être bien préparé à la conception et à la réalisation de court ou long métrage ou à tout autre projet audiovisuel.

Candidature

Où apprendre à faire une analyse filmique ?

Les étudiants souhaitant apprendre à faire une analyse filmique trouvent cette possibilité en suivant des études en audiovisuel. Des écoles et des centres de formation spécialisés permettent l’apprentissage des métiers de l’audiovisuel et du cinéma. Lors du parcours de formation, l’analyse filmique est un cours abordé car il fait partie intégrante du programme. L’analyse filmique est un cours dispensé par notre école Ynov Campus proposant la formation en audiovisuel. Avant les études supérieures, il est possible de suivre un bac pro audiovisuel permettant d’intégrer par la suite une formation postbac avec des prérequis non négligeables. Dès les études supérieures, les étudiants peuvent être amenés à apprendre à faire une analyse filmique s’ils choisissent de suivre notre Bachelor Audiovisuel dans l’un de nos nombreux campus.

Comment faire une analyse filmique ?

Pour réaliser une analyse filmique, il y a différentes étapes à suivre. Des étapes rythmées par les différents éléments à analyser. Ces étapes se composent d’une introduction présentant les points clés du film, l’analyse de l’image, l’analyse des séquences, l’analyse des plans, l’analyse de la mise en scène, l’analyse du montage et enfin l’analyse de la portée du message que renvoie le film. Toutes ces étapes doivent être étudiées minutieusement afin d’améliorer la conception et la réalisation de ses propres projets audiovisuels.

L’introduction et la présentation du film

La première étape pour élaborer une analyse filmique est de faire une brève présentation du film. Cette présentation comporte différents éléments tels que :

  • Le titre du film
  • Les noms du réalisateur, du scénariste, du producteur et éventuellement des acteurs
  • Le contexte historique et/ou social du film
  • Le genre et la nationalité du film
  • La date de sortie et les critiques du public

Si l’analyse filmique se fait sur une scène en particulier, il faut alors situer cette scène en indiquant le lieu où se déroule l’action, le contexte, sa position dans le film et la description des personnages ainsi que leur relation entre eux.

Analyser les séquences

Après avoir introduit le film dans sa globalité arrive ensuite l’analyse d’une ou plusieurs séquences du film. L’analyse filmique se fait séquence par séquence. Il existe différents types de séquences, d’où l’importance de l’analyse qui permet de déterminer quel type de séquence est choisi pour le déroulé du film.

Définition d’une séquence

Une séquence est une série de plans qui constitue une unité narrative. Ces différents plans sont reliés entre eux grâce au montage. Les différents types de séquences sont les suivants :

  • Les séquences en temps réel : ici, la durée de la projection est la même que celle qui est fictive.
  • Les séquences ordinaires : elles comprennent une suite chronologique d’évènements ou des ellipses temporelles plus ou moins importantes
  • Les séquences parallèles ou alternées : ces séquences alternent deux ou plusieurs actions et /ou paysages différents.

Comment analyser une séquence ?

Une séquence se compose de plusieurs plans. Pour analyser une séquence, il est nécessaire d’étudier et d’analyser ces différents plans. Parmi ces derniers, on trouve :

  • Séquence : le plan séquence constitue une séquence à lui tout seul
  • Général : Un plan général est un plan très large qui ne permet pas de distinguer les individus, il ne dévoile qu’un paysage.
  • D’ensemble : le plan d’ensemble représente un décor dans lequel un personnage évolue.
  • Américain : le plan américain est un plan rapproché qui cadre le ou les personnages de la tête jusqu’au haut des cuisses.
  • Rapproché : plus étroit, le plan rapproché cadre un personnage de la tête à la poitrine ou la taille.
  • Gros plan : il cadre une seule partie du corps
  • Très gros plan : ce plan cadre un détail du corps

L’analyse de la séquence consiste à repérer les différents plans utilisés, à interpréter les effets visuels et à déterminer les raisons du type de séquence choisie.

L’analyse des plans

Après avoir décrit la séquence choisie et déterminer quels plans sont présents dans cette séquence, il est nécessaire de faire l’analyse de ces différents plans.

Qu’est-ce qu’un plan ?

Un plan se compose d’un ensemble d’images superposées ou juxtaposées qui se suivent. Il est constitué d’une seule prise de vue. Ainsi, la succession de plans constitue différentes prises de vues qui forme une scène.

Comment analyser un plan ?

Il est important de détecter et de lister les différents plans utilisés. S’agit-il de plan d’ensemble ? De plan américain ? De plan rapproché ? Une fois les plans déterminés, il est essentiel de parler des prises de vue utilisées. Il existe un certain nombre de prises de vue qui permettent de présenter une scène sous des angles totalement différents. Parmi celles-ci, on retrouve :

  • Vue fixe
  • Panoramique verticale ou horizontale
  • Un travelling avant ou arrière
  • Un travelling vertical (montant/descendant)
  • Un zoom
  • Un mouvement de grue
  • Une caméra épaule
  • Un mouvement fluide

Les prises de vues sont donc importantes dans l’analyse tout comme le positionnement de la caméra qui peut être en plongée, en contre-plongée ou neutre. Aussi, le cadrage des personnages est un élément à prendre en compte. Leur position par rapport à la caméra peut être de face, de dos, de trois-quarts, de profil ou encore en mode « regard caméra ».

L’analyse sémiologique d’une image 

L’analyse sémiologique d’une image s’articule en trois points essentiels. Le premier point consiste à faire une description de l’image en utilisant des termes adéquats. Il s’agit ici de pouvoir décrire et analyser le visuel selon les points suivants :

  • Le cadre : il permet de délimiter les limites de l’image et définit ainsi le format.
  • Le format : Le format de l’image est déterminé par les dimensions du cadre (largeur et hauteur). Il existe le format carré (1 :33), le format panoramique (1 :85) ou le format Cinémascope (2 :35).
  • Le champ : Le champ correspond à l’image vue par le spectateur.
  • Le hors-champ : Le hors-champ n’est pas visible pour le spectateur mais demeure présent. Il se présente sous deux formes différentes : l’empreinte qui correspond aux mouvements de l’extérieur vers l’intérieur (une ombre, un reflet, une voix…) et l’adresse qui désigne une manifestation du dedans vers le dehors comme un regard, un doigt pointé, un appel, etc.

Le deuxième élément d’analyse est la mise en contexte. Ce point met en avant le contexte de l’image à la fois au niveau artistique mais aussi technique. Cette phase met en avant la lumière et l’éclairage, les couleurs, les personnages ou les éléments visibles et leurs mouvements, etc. Le troisième point consiste à interpréter et à faire une critique de l’image grâce aux différents éléments récoltés durant les deux étapes précédentes. Elle permet de déceler précisément la signification de cette image dans son contexte.

L’analyse de la mise en scène

La mise en scène comprend tous les éléments narratifs et ne prend pas en compte tous les éléments techniques tels que le son ou la musique. Les éléments qui constituent la mise en scène traitent des personnages, des décors ou encore de l’ambiance visuelle. Cette ambiance se crée grâce au choix de l’éclairage, des couleurs et des décors :

  • Les couleurs : quelles sont les couleurs utilisées, y a-t-il des contrastes, des couleurs dominantes ?
  • L’éclairage, la lumière : Quels effets apportent la lumière ? Quelle est son exposition ? Est-elle réelle ou non ? Présente-t-elle des contrastes ? La lumière varie-t-elle ou demeure-t-elle constante ?
  • Les décors : Analyse des différents éléments qui constituent le décor : sont-ils réels ou artificiels ? Ont-ils un lien entre eux ? Quelle est leur position dans le champ et quelle influence ont-ils ?

Le montage

Le montage consiste à organiser le récit filmique en assemblant les différents plans. Cet assemblage se fait par des découpages ou des raccords entre les différents plans. Les effets de transition entre chaque plan sont réalisés grâce à ces raccords. Il existe différents raccords en fonction de l’action que l’on souhaite refléter (raccord sur le regard, raccord sur le mouvement, raccord dans l’axe, etc.). L’analyse filmique consiste à détecter l’alternance des plans et à analyser quels raccords ont été choisis. Aussi, le rythme et la longueur des différents plans sont à analyser.

Le son

La bande son d’un film se compose des voix, des bruitages, des fonds sonores et de la musique. Pour l’analyse filmique, il est essentiel de recenser quel type de son compose chaque plan et chaque scène :

  • Le son in : La provenance du son est visible dans le champ
  • Le son off : la source du son est extérieure à l’espace du récit (voix off ou musique)
  • Le son hors champ : l’origine de ce son n’est pas visible mais il appartient à l’univers du récit (le son d’une machine ou d’un véhicule par exemple).

Il est utile de déterminer ces différents types de sons présents et expliquer leur fonction. Le choix des musiques, le moment où elles sont diffusées sont également des éléments clés à l’analyse du son. La musique peut avoir plusieurs effets sur une scène :

  • L’illustration : la musique renforce la scène en soutenant son climat (dramatique, émouvant, stressant, etc.).
  • Le contrepoint : la musique crée un contraste avec la scène et les différentes images représentées. Cela peut renforcer le sens et la signification ou à l’inverse créer un décalage afin de détourner le sens initial.

L’analyse du film dans son ensemble

La dernière étape de l’analyse filmique est l’analyse de l’œuvre dans sa globalité. L’idée est de définir si l’ensemble des éléments analysés retranscrivent les enjeux du schéma narratif et en quoi ils les retranscrivent. Ce point doit répondre également à la question de savoir ce que vaut la portée du film et de son succès ou à l’inverse de son manque de notoriété selon les cas. Cette partie de l’analyse peut intégrer une ou deux comparaisons avec des films du même genre pour appuyer davantage son analyse. Si le film s’inscrit dans un mouvement en particulier ou s’il fait preuve d’innovation, c’est également le moment d’aborder ces sujets.

Les livres sur l’analyse filmique

Pour aller plus loin dans l’étude et la compréhension de l’analyse filmique, un certain nombre d’ouvrages existent (d’auteurs différents). Ces ouvrages expliquent en détail les principes qui fondent l’analyse filmique. La plupart répondent à des questions d’ordre technique en présentant les différents outils narra logiques et répondent à des questions liées à l’interprétation. Parmi les plus réputés dans le domaine on retrouve les ouvrages suivants :

  • « Précis d’analyse filmique » de Francis Vanoye et Anne Goliot-Lété
  • « L’analyse des films » d’Armand Colin
  • « Analyser un film » de Laurent Jullier
  • « L’analyse des films » de Jacques Aumont et Michel Marie

Un large choix d’ouvrages qui permet à tout étudiant en audiovisuel ou toute personne désirant se renseigner plus en détail sur le domaine passionnant de l’analyse filmique.

Nous utilisons des cookies pour vous garantir la meilleure expérience sur notre site. En continuant votre navigation, vous acceptez leur utilisation. en savoir plus