Les 8 principes du Motion Design pour une vidéo réussie

Publié le
03/08/2023

les principes du motion design

À l’ère du numérique, les outils digitaux ne cessent de se développer permettant davantage de flexibilité dans la création de contenus numériques. Le principe du motion design est simple : il permet d’animer des éléments graphiques en formant une courte vidéo dans le but de décrire un produit, une histoire ou un concept. Ce type de contenu est de plus en plus utilisé car peu coûteux et percutant. Un argument solide pour les entreprises, demandeuses de contenus marketing pertinents et attractifs.

motion design

Qu’est-ce que le motion design ?

Le principe du motion design, appelé également design d’animation, consiste à mettre en scène différents éléments graphiques pour créer une vidéo au format court. Cette vidéo a pour objectif de raconter une histoire, de vendre un produit ou encore de décrire un concept. Tous les sujets sont bons pour faire usage de cette technique. Le format audiovisuel est l’un des formats les plus appréciés des utilisateurs et le plus regardé, faisant du motion design un vrai atout marketing pour les marques.

Pourquoi utiliser le principe du motion design ?

Diverses raisons poussent les entreprises et les marques à se tourner vers le motion design. Cette technique de plus en plus répandue offre de réels avantages aux entreprises qui l’utilisent. Parmi ces avantages, on note :

  • Un format à succès : le format vidéo se démocratise davantage depuis 2020. Véritable format viral, la vidéo est un contenu à fort impact qui permet de toucher un maximum de personnes.
  • Une solution marketing peu coûteuse : Le motion design ne nécessite pas de grands moyens si l’on crée une vidéo assez simple. Les prix varient en fonction des effets et d’autres facteurs mais ce format demeure le plus intéressant financièrement comparativement aux dessins animés ou autres vidéos intégrant de l’humain.
  • Un format qui marque : Le principe du motion design est de créer une vidéo courte. La durée rapide des animations en motion design permet de mémoriser plus facilement les informations.
  • Une transmission simple d’informations complexes : Ce type d’animation vidéo est idéale pour transmettre des informations complexes et difficiles grâce à un format simplifié et compréhensible pour tous.

Tous ces avantages sont attractifs et de nombreuses marques l’ont compris, utilisant cette technique marketing infaillible pour diffuser et vendre leurs produits et services.

principes du motion design

Les grands principes du motion design

Les grands principes du motion design se retrouvent dans la plupart des animations basées sur le mouvement. Ces principes servent à mettre en scène des animations au plus proche de la réalité et de comprendre au mieux les mouvements qui se produisent. Les grands principes du motion design sont complémentaires et permettent une animation fluide qui a du sens.

 

L’écrasement et l’étirement

Un principe incontournable du motion design qui permet de donner un mouvement réel à un objet. L’exagération du mouvement va permettre de le rendre davantage réaliste. Lorsqu’un objet est déplacé et qu’il est confronté à d’autres surfaces, sa forme change. Le fait d’exagérer le mouvement en rendant l’objet maniable rend l’animation plus réelle et plus vivante.

 

La mise en scène

Elément essentiel, la mise en scène n’est pas un principe à négliger. Celle-ci permet de planter le décor, de donner le ton et d’établir une ambiance et une atmosphère. Cela permet au spectateur de comprendre immédiatement le contexte et ainsi de lui faciliter la compréhension du message.

 

Slow in and slow out

Le principe du « Slow in and slow out » est le fait de décrire la vitesse d’un objet en mouvement. Cette technique permet de faire bouger progressivement un objet dans l’espace (effet d’élargissement) pour atteindre sa vitesse. Il en est de même pour le ralentissement de l’objet à travers la diminution du mouvement réalisé pour rendre parfaitement réaliste l’action de l’objet.

 

Action secondaire

L’action principale qui se déroule lors d’une vidéo doit être complétée par une ou des actions secondaires. Ces actions permettent de soutenir le mouvement principal et de maintenir le spectateur attentif. Les actions secondaires permettent d’apporter du relief à l’animation. Il faut toutefois rester vigilant dans l’utilisation d’actions secondaires de façon que celles-ci ne détournent pas l’attention du mouvement principal.

 

Attractivité

Parmi les principes du motion design, l’attractivité est un élément phare. C’est ce qui va permettre de maintenir en alerte le spectateur. Conserver son intérêt visuel est primordial pour pouvoir lui transmettre l’information dans son intégralité. Pour créer cette attractivité, il n’est pas nécessaire de diffuser quelque chose de spécialement beau, c’est surtout le rendu final qui va entraîner cette attractivité. Cela peut se traduire par une simple mise en scène, une série d’images ou une juxtaposition de différentes images ou encore un mouvement spécifique.

 

se former au motion design

Comment se former au motion design ?

Il y a différentes manières possibles de se former au motion design. La première solution envisageable est la formation en ligne en autodidacte. L’autre possibilité de se former en motion design est de suivre un parcours plus classique et davantage encadré en intégrant une école d’animation pour obtenir un titre reconnu par l’Etat.

 

L’apprentissage en autodidacte

L’apprentissage du motion design est possible grâce à certaines chaînes YouTube proposant des centaines de tutoriels. Ces tutos permettent d’apprendre le motion design ou de monter en compétences en se formant en ligne. Ce type d’apprentissage nécessite une implication importante et une détermination à progresser rapidement. Aussi, cela nécessite d’avoir des bases solides en création graphique, en production d’animation vidéo ou encore en MAO.

 

Se former au motion design dans un centre de formation

Les centres de formation agréés proposent généralement des formations généralistes en création design. Ces formations sont idéales pour apprendre les bases et les principes de la création digitale et du design. L’avantage de suivre une formation dans un centre agréé est l’obtention d’un titre reconnu par l’Etat permettant de prouver ses compétences et ses connaissances lors de la recherche d’un emploi.

logiciels motion design

Quel logiciel pour faire du motion design ?

Pour faire du motion design, il existe une multitude de logiciels à utiliser. La suite Adobe dispose de logiciels complémentaires permettant la production d’animation et de film vidéo. Parmi ceux-là :

  • Adobe Animate : production de personnages, d’arrière-plans, de gréments audio, etc.
  • Adobe Effects : la référence pour la création d’effets spéciaux et le logiciel phare pour faire du motion design.
  • Adobe Première Pro : le logiciel incontournable pour faire le montage vidéo.

D’autres logiciels indépendants peuvent compléter ou remplacer ces outils en fonction du type de vidéos qu’il faut créer :

  • Blender : un logiciel 3D permettant essentiellement d’animer les personnages.
  • Maya : un logiciel d’animation, de modélisation et de simulation 3D de qualité supérieure.
  • Powtoon : un logiciel complet permettant de créer un motion design gratuit rapidement.

Ces logiciels spécifiques à la création de motion design doivent être complétés par la maîtrise de logiciels tels que Photoshop et Illustrator.

Les étapes clés du motion design

Comme tout projet, la réalisation et la production d’un motion design doit suivre un certain nombre d’étapes. Celles-ci permettent d’avoir une trame à suivre pour concevoir un contenu de qualité.

 

Le brief

Indispensable, le brief permet de détailler différents points permettant d’établir un document contenant tous les éléments indispensables pour une bonne compréhension du projet. Celui-ci contient le ou les objectifs de la vidéo, la cible que l’on souhaite toucher, la durée du film et les différents éléments représentant la marque (identité visuelle, charte graphique, valeurs, etc.).

 

Le script

Le script est un élément essentiel qui doit être entièrement validé avant de passer à l’étape supérieure. Il reprend les éléments narratifs qui intègrent la vidéo tels que la voix off ou les sous-titres selon ce qui a été choisi comme manière de décrire le film.

 

Storyboard

Après les éléments narratifs, le storyboard entre en jeu avec les éléments imagés. Cette étape sert à décrire image par image le déroulement de la vidéo. Une étape qui demande concision et précision. Tout doit être détaillé du choix des images et leurs animations aux transitions à effectuer entre chacune d’entre elles.

 

Le maquettage

Après avoir établi une base solide avec le script et le storyboard, place au maquettage. Cette étape consiste à créer numériquement tous les éléments graphiques utiles pour réaliser la vidéo.

 

L’animation

Ici entre en jeu le logiciel d’animation motion design choisi. Cette étape regroupe tous les éléments créés précédemment et consiste à créer des mouvements et des animations aux images produites. Une fois cette étape achevée, la plus grosse partie du projet est terminée.

 

Les sous-titres

Dans le cas où la vidéo est animée par une voix-off, il est indispensable d’y ajouter les sous-titres. Grand nombre des utilisateurs sont amenés à regarder des contenus vidéos dans des endroits ne leur permettant pas de monter le son, les sous-titres sont donc nécessaires pour une meilleure communication.

 

La compilation des fichiers

Le format du fichier final est un format lourd, il est souvent nécessaire d’encoder la vidéo afin de diminuer son poids. Après cette manipulation, l’exportation de la vidéo peut se faire sous différents formats en fonction des canaux de distribution prévus pour sa diffusion.

Le motion design est définitivement un des meilleurs outils pour convaincre une audience et capter son attention. Un format viral qui permet de toucher un maximum de personnes grâce à un contenu court, clair et pertinent. Une vidéo motion design est l’outil idéal pour se démarquer de la concurrence et attirer un maximum de spectateurs, plus motivés à regarder une vidéo de moins d’une minute que de lire un article sur un produit ou un service.